lundi 15 octobre 2018

Dentus at the top of style!

Salut la compagnie!

Comme je vous l'ai dit, je suis en train en ce moment de reprendre entièrement la dernière aventure des Dentus pour la finaliser. Et bien entendu tout ceci s'accompagne d'améliorations, c'est d'ailleurs à cette seule fin que je le fais!

Et j'arrive avec bonheur à une espèce de maturité du style des Dentus, après surtout avoir trouvé le bon matériel, et aussi la bonne méthode pour travailler.

Donc je vous propose ici quelques images extraites des nouvelles planches.

(Comme d'habitude, cliquez sur les images pour les voir en grand, et pour les avoir en plus grand encore, clic droit "afficher l'image".)


Le commissariat de la rue des Tartelettes en Deuil.


Deux images crayonnées de la planche 6.
 


Et alors là, regardez! Je vous propose la plupart des cases encrées de la planche 6, et si vous voulez voir les Dentus at the top of style comme je le dis dans le titre de l'article, regardez attentivement chaque traits, chaque ligne de ces dessins: les Dentus 2018 c'est ÇA!






A bientôt!

lundi 8 octobre 2018

Elle danse toujours, Cléo!

Cléo de Mérode, ma chère danseuse de la Belle Époque, est toujours là! Le projet est toujours en route, mais je crains qu'elle ne se fasse embarquer en garde à vue par les Dentus qui vont prendre de plus en plus de place...

En tout cas, voici quelques nouveaux dessins!










La semaine prochaine, on reparlera des Dentus!

lundi 1 octobre 2018

Chez Jeannette.

Un extrait de la nouvelle page d'ouverture. La semaine prochaine, un peu plus de choses à voir!



Bonne semaine!

mercredi 26 septembre 2018

Non, ils ne sont pas morts!

Salut à tous!

Non, les Dentus ne disparaissent pas, ils travaillent sans relâche!

Là, par exemple, je révise, je corrige, j'améliore leur précédente histoire "De Pire en Pire" qui nous a occupés il y a quelques temps.

Régulièrement, je reviendrai vous montrer des choses et autres.

On va commencer par la planche d'ouverture, que j'ai revue pour mieux installer l'histoire. Voici le prédécoupage.

Ceci est bien un prédécoupage, et non un crayonné proprement dit car j'ai un peu revu ma manière de faire pour les BD à venir.

Autrefois je commençais par faire le crayonné sur la planche qui allait devenir ensuite la planche définitive, c'est-à-dire la planche grand format qui allait recevoir l'encrage. Bon, rien de plus normal là-dedans. Sauf que maintenant, je fais en amont un prédécoupage assez poussé sur une petite feuille A4. Pourquoi? Parce-qu'en faisant la mise en place sur un espace plus petit cela me permet d'avoir une bien meilleur vision d'ensemble, plus de recul, je peux organiser tous les éléments bien plus à mon aise. De plus, en travaillant sur un petit format je gagne du temps.

Et une fois cette première étape faite, je fais un agrandissement de ce travail que je place ensuite sur une table lumineuse, et je reporte simplement le tout sur la planche définitive que voici:


Viendra ensuite l'encrage, et ça vous le verrez un peu plus tard!

Raoul est toujours aussi optimiste!


Et bien entendu, Cléo viendra aussi parfois passer une tête. Bref, l'automne sera très chargé!

A bientôt!

samedi 14 juillet 2018

"Paris, 1418" - Episode 9, le 14 juillet.

Ce jour-là, le duc de Bourgogne fait enfin son entrée dans Paris.

N'oublions pas que c'est tout de même en son nom que ses hommes ont fait irruption le 29 mai dernier pour mettre fin à la domination des Armagnacs! Pendant toutes les semaines qui ont suivi, des exactions étaient menées partout, il n'y avait pour ainsi dire personne pour faire vraiment autorité, et tout le monde se disait ce qu'on traduirait avec notre langage d'aujourd'hui: "mais qu'est-ce-qu'il fout, Bourgogne? Il est où?". Il attendait probablement que la situation s'apaise un peu.

Aujourd'hui, il arrive enfin, sous les vivats et les larmes d'émotion de la population. Laquelle population crie "Noël! Noël!" pour manifester sa joie, comme cela se faisait en ce temps-là.

jeudi 5 juillet 2018

"Paris, 1418" - Episode 8, le 3 juillet.

Ce jour-là, toutes les églises de Paris se rassemblent à Notre-Dame pour une grande procession. Dans les temps troublés et dramatiques, c'est le moyen que trouvaient les pouvoirs religieux pour tenter de calmer les esprits. On fait donc des processions où l'on prêche la concorde. Si on en croit le Bourgeois de Paris, celle-ci a été plus grande que jamais: "le dimanche 3ème jour de juillet, fut faite une des plus belles processions qu'on eût vu oncques."


Le mois précédent on a muré la porte Saint-Antoine (il était fréquent qu'on fasse ça), et les portes Saint-Denis et Saint-Germain étaient les deux dernières à ne pas l'avoir été.

samedi 16 juin 2018

Quelques croquis de nu

Quelques croquis de nu parmi ceux que je fais depuis quelques semaines avec de bons amis le vendredi soir.